Avant-propos:

Diffuser et vulgariser la recherche étudiante, c’est ce que propose de faire Cahier d’école, en offrant aux étudiant.e.s un contexte d’écriture dégagé du cadre universitaire prescrit. Notre revue allie la rigueur scientifique du contenu à un format court et décontracté, permettant aux étudiant.e.s de partager leurs travaux sans passer par l’imposition de la lecture d’un mémoire ou d’une thèse. Elle cherche à rendre la lecture aisée pour leurs proches. Pour ce premier numéro, nous avons invité nos participant.e.s à penser à partir de la notion de « rythme ».

Selon son étymologie, le mot rythme vient du grec ruthmos, abstrait du verbe rein, signifiant «couler». Aujourd'hui, on conçoit le rythme comme tout phénomène auquel on peut attribuer les qualités suivantes : structure-périodicité-mouvement, ou du moins deux des termes de cette triade. Meschonnic, dans son colossal ouvrage critique du rythme, disait que le rythme est l’organisation du vivant dans l’instant de son mouvement ou la forme d’une chose dans l’instant de sa mouvance. Un musicien en aurait probablement une autre définition, un biologiste aussi.

Pour nous, ce qui est clair, c’est que le rythme traverse toute une panoplie de sujets, de champs et de disciplines. De la physique à la littérature, du corps à la musique, du temps à l’espace, le rythme prend des formes et des significations multiples que le présent numéro cherche à explorer. Cette première édition donnera la mesure à travers six articles portant sur des  questions aussi diverses que le temps et les espaces urbains ancrés dans le quotidien; la fonction religieuse du développement personnel; les techniques permettant de dépasser la perception humaine; les corps de femmes rythmés par le combat; les cadences et angoisses de la réflexion intellectuelle et les récits propres à l’« hivernie ». En espérant que ce numéro ouvre une brèche vers les travaux étudiants tout en enrichissant vos connaissances et vos réflexions sur le rythme. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

L’équipe de Cahier d’école

* Nous tenons à remercier l’AéMDC pour le soutien financier qui a permis à ce projet d’émerger. 

#2→
#4→